Engager un DAF de transition : une alternative intéressante pour les entreprises

Engager un DAF de transition : une alternative intéressante pour les entreprises

Le marché du management de transition traverse son âge d’or. Aujourd’hui, près de 40% des sociétés françaises ont déjà fait appel à un manager provisoire pour pourvoir des postes différentes pendant une période limitée. Parmi les services qui recrutent le plus, la plupart des demandes proviennent de la direction administrative et financière.

Le DAF : une ressource essentielle dans une entreprise

Le directeur administratif est une ressource indispensable, puisqu’il collabore étroitement avec tous les services et la direction générale. Par essence, le directeur financier de transition a pour rôle de gérer les finances de l’entreprise. Ses fonctions se conjuguent au pluriel. Tout d’abord, sa mission consiste à contrôler la comptabilité et la trésorerie. Avec l’aide des développeurs, ce professionnel met également tout en œuvre pour élaborer des plans d’action efficaces et cohérents.

Par ailleurs, avec la volatilité des marchés, les crises géopolitiques et la concurrence, le métier du DAF a évolué et s’apparente à celui d’un économiste. Ainsi, il est désormais appelé pour assurer la gestion des risques en vue d’un investissement ou d’une opération importante. Enfin, il gère aussi les relations avec les investisseurs.

Les fonctions d’un DAF sont donc indispensables pour le bon développement d’une société et son absence ou son incompétence ne peut pas être admise. C’est pourquoi, dès que les entreprises sont confrontées à un déficit managérial dans le service financier, le recrutement d’un directeur financier de transition devient un impératif.

Dans quels cas recruter un DAF de transition ?

Le management de transition s’invite désormais dans de nombreux secteurs d’activités. Mais la direction administrative et financière reste le département qui sollicite le plus les services d’un cadre intérimaire. D’ailleurs, au fil des années, les motifs des recrutements ont changé. Avant, la plupart  des demandes concernaient  la gestion d’un projet, l’analyse des rentabilités en vue d’un investissement important  et l’accompagnement d’une PME passée sous LBO. Si  les missions constituent encore 20% des sollicitations, aujourd’hui ces professionnels interviennent pour redresser la trésorerie et combler un déficit managérial.

Autre constat, les deux tiers des requêtes proviennent actuellement des PME. C’est une preuve que le coût des prestations d’un manager de transition est bien plus profitable, ce qui nécessite une période d’essai. En effet, le directeur temporaire est directement opérationnel. En plus d’une intervention rapide, l’entreprise profite également de l’expertise, des expériences et du sens de leadership de l’expert. Ainsi, à côté de ses principales missions, le DAF de transition pourra aussi réorganiser le département financier.

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*