L’évolution du management de transition à travers le temps

L’évolution du management de transition à travers le temps

Hérité des pays anglo-saxons, le management de transition est une pratique dans le domaine entrepreneurial. Il s’agit de confier un poste clé à un dirigeant opérationnel externe pendant un temps déterminé. En général, celui-ci a pour but d’amorcer ou d’accompagner une phase de changement. Dans le passé, ce procédé servait uniquement à résoudre les crises négatives pouvant survenir au sein d’une firme. À titre d’exemple, l’absence d’un dirigeant ou la fermeture de sites industriels. Pourtant, au fur et à mesure, le champ d’application du management de transition s’est élargi. Il est devenu également une solution appropriée aux crises positives. Ces dernières se réfèrent à la gestion d’une forte croissance, à l’amélioration de la performance ou à la mise en œuvre d’un projet spécifique. Il est toutefois à savoir que cette méthode est utilisée en cas d’urgence et d’enjeux majeurs. Elle s’est développée en France à partir des années 2000.

Étendue des compétences du manager de transition

Le management de transition consiste alors à envoyer un dirigeant opérationnel au sein d’une entreprise en vue de résoudre une situation de crise. Cette personne est communément appelée manager de transition. Il s’agit d’un expert professionnel qui peut intervenir à tous les niveaux de l’organisation. Tel est le cas concernant la direction générale ou encore la direction des achats. L’agent est aussi capable d’agir dans tous les secteurs d’activités. Les ressources humaines, la finance, l’industrie ou la logistique en sont des exemples. Quant aux missions pouvant être octroyées à cet agent, elles sont très diversifiées. Le manager de transition est notamment compétent pour renforcer les performances d’une équipe restructure une hiérarchisation. La dynamisation de la croissance et l’accroissement des profits financiers relèvent aussi de ses aptitudes. L’élément externe est ainsi un vrai acteur de changement. Par ailleurs, il est toujours l’homme ou la femme de la situation.

Profil du manager de transition

Pour s’assurer que le manager de transition soit apte à exercer sa fonction, plusieurs critères lui sont requis. Premièrement, son expérience professionnelle est solide et avérée. Il devra alors prouver qu’il a occupé une fonction à forte responsabilité, et si possible, à l’international. Aussi, il sait parler plusieurs langues et connaît parfaitement le secteur d’activité de l’entreprise. Ensuite, l’agent doit être à l’écoute des équipes. Cela lui permettrait de mieux se familiariser avec la culture de la firme. Troisièmement, la réactivité et la capacité d’adaptation sont nécessaires à cet individu. En fait, les cas d’urgence exigent un manager opérationnel. Quatrièmement, la mobilité et la disponibilité sont indispensables. Les missions du manager peuvent s’effectuer n’importe où en France, et même à l’étranger. Enfin, les actions menées par cet élément externe sont orientées vers les objectifs et les résultats. Il opère selon une logique de contribution et non une logique de pouvoir.

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*