Le management de transition : une solution intéressante pour gérer les situations urgentes en entreprise

Le management de transition : une solution intéressante pour gérer les situations urgentes en entreprise

En France, le management de transition se démocratise. Près 80 % des enseignes ont déjà eu recours à cette solution pour répondre rapidement à une situation d’urgence dans l’entreprise. D’ailleurs, environ 74% des dirigeants ayant adopté cette approche affirment en apprécier les résultats. En effet, le manager temporaire constitue un excellent partenaire pour assurer la continuité des activités en cas de situation critique dans une société. Outre la gestion des crises, il peut également gérer des projets importants.

Le manager de transition : un large périmètre d’intervention

Le management de transition est apparu aux Pays-Bas pendant les années 70. Il aura fallu vingt ans pour qu’il s’invite en France. Depuis, le marché est en pleine expansion. En effet, un nombre croissant d’enseignes françaises recourent désormais à cette solution. Cela consiste à faire appel à un dirigeant expérimenté pour diriger temporairement un département, voire la société. Il a ainsi pour objectif d’opérer un changement pour assurer la croissance de l’organisation.

À l’origine, « l’intérim management » a été inventé pour répondre aux besoins urgents des entreprises qui traversent une crise. Celle-ci peut être d’ordre financier, social ou structurel. Mais depuis, le périmètre d’intervention du manager de transition s’est élargi. Aujourd’hui, une grande majorité de ses missions concerne la gestion efficace d’un projet temporaire. Selon son expertise et ses expériences, il sera engagé pour piloter une fusion, une internationalisation des activités ou bien une mise en conformité à une nouvelle législation.

Enfin, jusqu’à ce jour, le management de relais constitue encore 30% des motifs de recrutement. Cela consiste à faire appel à un dirigeant opérationnel pour remplacer, à titre provisoire, un responsable parti en congé, licencié ou ayant démissionné sans préavis.

Les nombreux intérêts pour recruter un manager de transition

Généralement, le manager de transition sera mandaté par les actionnaires ou les chefs d’entreprise pour résoudre une crise ou gérer une mission stratégique. Son intervention est ponctuelle, allant de l’ordre de deux mois à deux ans. Ainsi, contrairement au recrutement d’un salarié en CDI, l’embauche d’un intervenant externe est basée sur un autre type de contrat. Par ailleurs, il bénéficiera d’un salaire journalier qui sera fixé selon l’envergure de ses fonctions.

Qu’il s’agisse d’une usine, d’une PME ou d’une multinationale, les intérêts pour engager un dirigeant opérationnel se conjuguent au pluriel. Les entreprises l’apprécient surtout pour sa disponibilité et son opérationnalité. En effet, le manager de transition n’a pas besoin de périodes d’essai. Ainsi, il lui faut seulement 2 à 3 jours pour s’habituer à ses fonctions et réaliser les diagnostics. Ce qui permet d’obtenir des solutions concrètes en un temps réduit. De même, 90% des  professionnels qui se lancent dans ce métier ont déjà acquis au moins une dizaine d’années d’expérience. Ce qui constitue un atout considérable pour assurer la réussite des missions.

Seulement, pour trouver un intervenant ayant le profil recherché, il est préférable de passer par une agence spécialisée en management de transition. Cette structure dispose d’un large vivier de candidats disponibles à tout moment. De plus, chaque manager sera supervisé par un responsable de mission qui se chargera du suivi de chaque étape du projet.

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*