Solution de financement : l’affacturage inversé

Solution de financement : l’affacturage inversé

Puisqu’un fournisseur se démunit d’une importante partie de sa finance quand il livre ses produits ou services à un grand client, ce dernier bénéficiant généralement d’une échéance plus ou moins lointaine pour solder son paiement, une solution a été créée permettant à ce fournisseur de renflouer rapidement sa trésorerie. Affacturage et affacturage inversé, parlons-en.

Ce qu’est l’affacturage

L’affacturage ou factoring est un arrangement commercial qui permet à un fournisseur de transférer ses créances à un tiers pendant que ce tiers lui règle les factures de son client. La Banque de France définit l’affacturage comme étant « l’opération de factoring qui consiste en un transfert de créances commerciales de leur titulaire à un factor qui se charge d’en opérer le recouvrement ». L’objectif est clairement de permettre au fournisseur d’avoir immédiatement une liquidité après avoir vendu ses biens ou services, c’est-à-dire avant les 60 jours règlementaires dus au client et ce, grâce à un factor qui devient le créancier de son client et qui reçoit alors un escompte pour paiement. Le tout est officialisé par un contrat de factoring entre le fournisseur et le factor.

L’affacturage inversé

Du côté du factor, l’affacturage classique consiste à gérer une multitude de fournisseurs tandis que l’affacturage inversé consiste à se concentrer sur un seul fournisseur solide, ce qui réduit les risques qu’il endosse. Le fournisseur de son côté sera intéressé dans la mesure où le financement s’obtient dans un délai beaucoup plus court que dans le cas de l’affacturage simple et pour un montant plus conséquent, où le taux d’escompte du factor est intéressant et où presque la totalité des risques va vers le factor et le client. Pour ce qui est du client, il conserve son délai de paiement ou même l’étend et réduit ses coûts de gestion. L’affacturage inversé connaît un succès en raison de la sécurité qu’il fournit aux trois parties mises en jeu et son essor est tel que les grands acheteurs de produits et services sont en mesure de trouver facilement les meilleures offres d’affacturage.

Quand faut-il recourir au factoring ?

Bien qu’intéressant, le factoring n’est pas une solution à tout va. Quelques bonnes raisons pousseraient à le choisir. Quand le client a réellement besoin d’un paiement au comptant ou quand son client risque particulièrement d’être insolvable, alors ça vaut pour lui la peine de rémunérer un factor afin d’obtenir de celui-ci en cas d’insolvabilité définitive du client entre 80 et 90 % des créances. D’ailleurs, pour choisir le factor le plus intéressant pour elle, une entreprise peut se rendre sur le Web et solliciter les meilleures offres d’affacturage.
Confier ses créances commerciales à un tiers est devenu possible. Fini les décalages de trésorerie pour les grands vendeurs qui ont besoin de liquidité immédiate. Les propositions d’affacturage inversé s’adressent à eux pour à la fois renforcer leur finance et les mettre à l’abri des clients insolvables.

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*