Comment mettre en place une culture d’entreprise apprenante

Comment mettre en place une culture d’entreprise apprenante

La culture d’entreprise apprenante forge la capacité de décision des entreprises, quelles que soient les difficultés qu’elles affrontent. Ainsi, pour des raisons d’adaptation et de progression, chaque entité doit s’en préoccuper. C’est le moyen idéal pour créer l’innovation sur tous les aspects d’une firme. Quelles sont alors les étapes pour mettre une learning culture en place dans une entreprise ?

Changer l’état d’esprit des collaborateurs

Une culture d’entreprise apprenante ne se décide pas autoritairement malgré sa nécessité. Le besoin de développement de compétences pour chaque individu ne doit pas être forcé. Ainsi, le processus de transformation culturelle doit d’abord inculquer un nouvel état psychologique, un souci d’adaptation au changement permanent. Le collaborateur doit ressentir le besoin d’utiliser son savoir-faire, de se mettre à jour, de se former afin d’avoir le nécessaire pour remplir efficacement ses missions et trouver de nouvelles solutions.

Pour y arriver, l’entreprise peut donner le bon exemple en formant ses managers. Les collaborateurs pourront alors s’en inspirer pour définir leurs besoins. Enfin, les sondages pourront également permettre de mieux connaître chaque collaborateur pour savoir comment s’y prendre avec chaque personne.

Installer un climat favorable à la culture d’entreprise apprenante

Lorsque toute l’entreprise a la même conception, il est important de créer des conditions favorables au processus. La mise en place de la culture d’entreprise a donc besoin d’un environnement favorable pour son développement.

L’efficacité du processus repose d’abord sur le climat de confiance entre les collaborateurs. Chacun doit pouvoir exprimer librement ses difficultés. C’est une condition nécessaire pour que les collaborateurs puissent chercher des solutions et s’améliorer. Ensuite, l’entreprise devra mettre au service de ses employés, les moyens nécessaires pour favoriser efficacement le partage du savoir.

La culture de l’ambition doit être également instaurée. Les employés doivent développer le goût du risque. Ils doivent oser pour trouver de nouvelles idées. Les managers doivent donc donner le bon exemple et accepter d’échouer s’il le faut. Enfin, l’entreprise doit être un cadre où il fait bon d’apprendre. Dans une telle perspective, on pourrait tenter de réduire l’open space.

Allouer du temps aux formations et à réfléchir ensemble

Dans mise en place du processus pour devenir une entreprise apprenante, il est important d’acquérir de nouvelles connaissances. De même, les différents collaborateurs doivent avoir du temps pour penser, réfléchir et trouver de nouvelles idées.

Pour cela, l’entreprise doit pouvoir aider les employés à trouver des heures creuses. Cela, afin de prévoir ces séances sans influer sur leurs activités. Les heures utilisées pour répondre au téléphone ou effectuer des tâches moins importantes peuvent être mises à profit.

Des ateliers créatifs seront donc créés pour une confrontation d’idées entre collaborateurs. Chacun peut introduire un problème rencontré dans son travail. Ensemble, les employés pourront alors discuter et trouver de nouvelles idées.

Utiliser l’e-learning pour les formations

L’entreprise doit développer la formation par le learning : le social learning et le peer-to-peer learning. Ils sont rendus possibles aujourd’hui grâce aux technologies innovantes du digital. Chaque collaborateur pourra donc partager son savoir-faire et ses idées au moyen d’une plateforme commune. En ajoutant cela aux formations en présentiel, l’apprentissage deviendra une pratique quotidienne au sein de l’entreprise.

Pour ces formations, il sera également possible de faire appel à des prestataires comme Grain’s créateur de connaissances afin d’obtenir des avis impartiaux et des enseignements de qualité.

Encourager le feed-back au sein de l’entreprise

La pratique de l’information en retour doit faire partir des habitudes de chacun au sein de l’entreprise. Les collaborateurs et les dirigeants à divers niveaux doivent développer le feed-back entre eux. On ne doit pas l’éviter à cause d’une peur quelconque.

Un feed-back utile de temps en temps permettra aux employés d’avoir confiance en eux-mêmes. Ils développeront l’habitude à s’améliorer. Il est important que les managers communiquent à cet effet, avec les mots qu’il faut. Ils doivent encourager les efforts, les actions menées, les prises de risque. Le collaborateur qui a échoué dans sa mission ne doit pas avoir peur le dire.

L’apprentissage de la culture d’entreprise apprenante est important au sein de chaque entité. Cette pratique est un facteur-clé du développement d’une firme. Sa mise en place nécessite néanmoins un certain nombre de paramètres. Ainsi, les employés doivent éprouver d’abord le besoin d’évoluer. Cette transformation culturelle ne se décrète pas. Les collaborateurs doivent également jouir de conditions qui facilitent la mise en place du processus. Enfin, l’entreprise doit mettre à leur profit, les moyens utiles de partages de connaissance. La formation au sein de l’entreprise doit être quotidienne et facilitée par les dispositions mises en place.

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*