Travailleur isolé : comment choisir le dispositif de protection ?

Travailleur isolé : comment choisir le dispositif de protection ?

La protection du travailleur isolé est inscrite dans le cadre légal du Code du travail, mais n’impose pas le choix d’un dispositif en particulier. La meilleure solution qui doit être recherchée par l’employeur doit reposer sur la combinaison d’un système de communication efficace et d’une réactivité sans faille en cas d’alerte.

La télésurveillance, LA solution pertinente

La télésurveillance fait appel à un système de communication intuitif qui met en relation le travailleur isolé et une centrale de surveillance. Cet équipement PTI ou Protection Travailleur isoléest paramétrable à souhait et autonome pour convenir à différents types de métiers et de missions effectués hors de portée de vue et d’entente d’une tierce personne. L’opérateur qui surveille le travailleur est disponible à toutes heures et tous les jours pour intervenir par étape lorsqu’une alerte est déclenchée.

– Il procède tout d’abord à une levée de doute, la démarche indispensable pour éviter le déclenchement d’une procédure de secours sans raison valable. Selon le dispositif, l’évaluation de l’urgence commence par la localisation du porteur.

– Lorsque le besoin d’assistance est confirmé notamment lorsque le travailleur isolé est injoignable, le télésurveilleur enclenche la procédure de prise en charge des secours, des voisins, des proches ou de toute autre personne désignée pour le faire.

Les multiples systèmes de PTI

Les solutions les plus abouties sont connectées. Elles sont de deux types : la téléassistance active et la téléassistance passive. Parmi les dispositifs d’alarme pour travailleur isolé ou DATI basés sur la téléassistance passive se trouve l’appareil portatif radio, un système déporté d’alerte qui permet au travailleur de déclencher directement l’alarme à la centrale de télésurveillance dès qu’il se sent en danger. La téléassistance passive exige donc que le porteur soit en mesure d’appuyer sur un bouton de secours. Ce dispositif exclut toutes les situations de perte de mouvements ou d’inconscience.

La téléassistance active détecte automatiquement une anomalie par le biais de différents capteurs installés sur les lieux de travail de la personne à surveiller. Les dispositifs sont capables de détecter la moindre anomalie, une trop longue absence de mouvement ou d’inactivité, en cas de chute ou de malaise. Les appareils les plus courants peuvent prendre la forme d’un Smartphone, d’une tablette ou de tout autre appareil électronique, technologique déjà paramétré en fonction de la mission du travailleur, de la configuration de l’endroit, de son état de santé, etc. Le système mains libres intégré au dispositif permet non seulement au porteur de travailler à son aise, mais envoie également rapidement une alerte systématique en cas de danger.

Bien choisir le contrat de téléassistance pour travailleur isolé

Parce que les besoins et les environnements de travail sont différents et variés, un accompagnement sur mesure est toujours nécessaire. Les entreprises de téléassistance les plus performantes sont aujourd’hui celles qui proposent un contrat de PTI/DATI sur mesure, sans engagement et à des prix qui conviennent au budget des entreprises. Le prestataire doit maîtriser par ailleurs l’ensemble de la chaîne de protection en garantissant ses prestations à tous les niveaux. Une entreprise peut donc changer de dispositif au cours d’un même contrat en fonction des changements opérés au sein de son processus de travail.

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*