3 raisons de devenir investisseur

3 raisons de devenir investisseur

À l’ère où Internet est devenu un outil incontournable dans la collecte de fonds et dans la réalisation de projets socioéconomiques de grande envergure, le financement participatif connaît un engouement particulier. Il est devenu l’un des piliers du financement des projets et présente des conditions tout aussi intéressantes pour les entrepreneurs que pour les investisseurs. Si le crowdfunding est si prisé par les acteurs économiques, c’est qu’il offre trois avantages que l’on ne retrouve pas sur le marché financier classique.

Pourquoi opter pour le financement participatif en tant qu’investisseur ?

Le financement participatif des entreprises est un procédé par lequel les investisseurs arrivent à accroître leur capital sur le moyen terme tout en soutenant le développement économique de leur communauté. Il se fait principalement en ligne sur des plateformes comme Tudigo. Le financement participatif avec Tudigo repose sur une idée simple : faire appel à une masse d’investisseurs afin que par leurs contributions financières, un projet puisse être réalisé. Il peut s’agir de projets sociaux, culturels, agroalimentaires, artistiques, éco-responsables etc. Ce financement attire pour trois raisons :

  • les rendements ;
  • la praticité ;
  • le choix de la destination de son argent.

En quoi les rendements sont-ils attractifs ?

Pour un investisseur moyen, la finance participative est un véritable moyen d’accroître son épargne disponible. Contrairement aux modalités classiques d’épargne auprès des banques et institutions financières, les crédits participatifs accordés aux entreprises offrent aux apporteurs d’argent, un taux nominal annuel d’environ 8 % et les placements en action offre des perspectives de rendements à 5 ans allant de x2 à x5 selon les entreprises Le financement participatif apparaît ainsi comme un placement pour le moins rentable pour l’investisseur.

La rentabilité offerte par le crowdfunding n’a donc rien à voir avec celle des placements financiers conventionnels comme le livret d’épargne ou l’assurance. En effet, le livret d’épargne a connu une diminution considérable de son taux nominal annuel dont la valeur moyenne est de 1 % (plus d’informations sur Gataka). Face au financement participatif des entreprises, il demeure une solution de confort et ne convient pas aux personnes ayant le sens du risque et de l’investissement.

Les autres placements financiers ne rivalisent pas non plus avec le financement participatif. Qu’il s’agisse du compte épargne logement, du livret d’épargne populaire ou du plan épargne logement, les taux sont aussi bas. Sur le marché boursier, les possibilités élevées de rendement riment avec un risque et une volatilité encore plus grand.

Pourquoi le crowdfunding est-il un modèle pratique pour les investisseurs ?

Le financement de type participatif est un modèle assez pratique pour les investisseurs. Il est en effet moins exigeant et moins formel. Il y a donc la possibilité unique d’investir dans une multitude de projets tout en choisissant la destination finale de son argent. Cette destination du financement participatif peut se présenter sous deux formes :

  • le don encore appelé crowdgifting : il s’agit d’une donation d’argent avec ou sans contrepartie ;
  • la souscription de capital social encore appelée crowdfunding : par le biais d’une plateforme internet, l’investisseur sélectionne les projets qu’il souhaite financer. Pour ce faire, il prend le temps d’étudier la qualité du projet, ses caractéristiques, les comptes de la société, le facteur risque, etc. Dans cette forme de financement participatif des entreprises, l’investisseur devient propriétaire des actions de la société. Il trouve son profit des dividendes issus des bénéfices annuels réalisés par l’entreprise et des plus-values effectuées à la revente de ses parts
  • La souscription d’obligation : sur un même principe que pour la souscription d’actions, l’investisseur étudie le projet et souscrit des obligations auprès de l’entreprise, c’est-à-dire qu’il prête de l’argent sur une période donnée et sur un rendement établi à la souscription allant de 5% à 12% selon les projets.

Le financement participatif via le crowdfunding connaît actuellement une évolution importante. C’est un mode transparent d’investissement et de récolte de fonds. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que toutes les plateformes n’offrent pas de solides garanties contre l’arnaque ou pour la sécurité de la propriété intellectuelle des projets. C’est pourquoi il faut savoir choisir la plateforme sur laquelle faire ses opérations. L’effectif de la communauté autour de laquelle elle est construite, témoigne souvent de sa fiabilité ainsi que l’agrément obligatoirement octroyé par l’Autorité des Marchés Financiers.

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*