Optimiser la gestion de son patrimoine quand on est chef d’entreprise ?

Optimiser la gestion de son patrimoine quand on est chef d’entreprise ?

Les entrepreneurs s’inquiètent à juste titre pour leur patrimoine personnel après avoir fondé une entreprise. Démarrer une activité en créant une société peut présenter un certain risque financier pour le dirigeant. Heureusement, il existe des solutions permettant de prévenir certaines situations désobligeantes. Pour prendre les meilleures décisions, il est toutefois conseillé de solliciter des experts dans ce domaine.

La gestion du patrimoine du chef d’entreprise : un sujet délicat

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans la gestion patrimoniale du chef de l’entreprise. Dans un premier temps, il faut savoir si le patrimoine du gérant est dissocié de celui de sa société. Cela est généralement le cas lorsque l’établissement en question est une SARL, une EURL, une EIRL, une SA ou une SAS. Cette dissociation n’existe pas lorsqu’il s’agit d’une société individuelle.

Néanmoins, on compte quelques exceptions. Le dirigeant peut par exemple contacter un emprunt sous son nom propre pour soutenir son entreprise financièrement. Si les mensualités ne sont pas correctement payées, les créanciers pourront engager la responsabilité de l’entrepreneur, quelle que soit la forme juridique de la structure concernée. Dans le cas d’un prêt hypothécaire, les organismes de crédits peuvent saisir la maison ou le terrain hypothéqué. Le gérant d’une société individuelle peut aussi mieux sécuriser son patrimoine. Grâce à une déclaration d’insaisissabilité, ils parviendront à limiter les marges de manœuvre des créanciers.

Par ailleurs, le régime matrimonial du dirigeant affecte également la gestion de son patrimoine. La séparation des biens reste la meilleure option pour les couples. Ainsi, chaque conjoint est responsable de ses dettes. En cas de faillite, cela n’affectera pas la santé financière de l’autre partie.

Les pistes à explorer pour optimiser la gestion de son patrimoine

Il est crucial de bénéficier d’une assistance juridique dès la création de son entreprise. Cela permettra de prendre les meilleures décisions et de sécuriser le patrimoine du chef d’entreprise et de son compagnon de vie. Toutefois, de nombreux points restent à étudier en matière de fiscalité et de comptabilité. D’où la nécessité de faire appel à un expert comptable, comme un expert comptable à Orvault. Les gérants des sociétés individuelles sont les plus concernés par cette recommandation. Comme évoqué précédemment, ils sont bien plus exposés aux différents risques. De plus, ces entrepreneurs se chargent eux-mêmes de la gestion financière et comptable. Des erreurs de saisie sur les livres de comptes pourraient avoir de graves conséquences. L’Administration fiscale est intransigeante à ce sujet. Les incohérences seront considérées comme des tentatives de falsification et des sanctions seront prononcées. Ce qui engage la responsabilité civile du gérant. Afin d’éviter cela, il vaut mieux solliciter des professionnels pour tenir sa comptabilité. D’ailleurs, il n’est pas forcément nécessaire d’embaucher une personne. Les chefs d’entreprise peuvent louer les services d’un cabinet d’expertise comptable. Cette solution séduit de plus en plus de sociétés.

 

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*